Vivre Bordeaux – Hiver 2015

article vivre bordeaux

Vivre Bordeaux

Spectaculaire métamorphose que celle de l’ancienne voie de Saint-Jacques qui, en devenant la rue Saint-James , que vous fréquentons assidûment, a troqué les pèlerins d’hier contre les bobos d’aujourd’hui. Entre la Grosse Cloche et la place Lafargue, elle est devenue l’épicentre de la branchitude bordelaise. On y shoppe, on y boit, on y chine avec un plaisir plus que contagieux.

Au n°47 – Apache

A peine six mois que Charlotte Guillard, la jolie créatrice de bijoux, a installé son univers onirique dans cette boutique au décor joliment poudré. Amoureuse de la culture apache, elle décline ses propres bijoux dorés à l’or fin.  Bracelets, colliers, boucles d’oreilles mixent ainsi l’ethnique à un univers girly. Tissage de fils de coton, pierres semi-précieuses et perles de verre ornent ces bijoux. D’ailleurs, il est possible de les transformer selon ses propres goûts. Les Bordelaises raffolent de ses pochettes et sacs, de ses écharpes imprimées, de ses petites broches et de ses tatouages éphémères. Un rayon textile rassemble quelques créateurs (parmi lesquels les Bordelais French Disorder). Sont également présents un dépôt-vente de marque tendance et de superbes chapeaux de feutre made in Espagne. Enfin, pour écrire des mots doux, de jolis cahiers et cartes postales en bois…

Quant aux amateurs de symboles, des attrapes-rêves de coton brut combleront leurs aspirations.